Actus 14 Oct - Mode

Edito : la collection H.01

Au travers de cette première collection nommée H.01, HEZEH a voulu mettre à l’honneur la puissance féminine, caractère primordial trop longtemps oublié.

“Puissance”, cet adjectif relié au féminin a été remis au goût du jour il y a (trop !) peu de temps par de nombreuses autrices, journalistes, activistes, scénaristes, s’accordant sur cette force logée en nous qu’il faut écouter avec attention. Pensons notamment à la journaliste Léa Salamé avec son podcast Femme puissante, et avant elle, à la journaliste féministe Mona Cholet avec son livre « La puissance invaincue des femmes », ou encore, à la psychologue et romancière Clarissa Pinkola Estés avec son livre « Libérez la femme puissante ». Toutes nous conseillent de renouer avec cette puissance ancestrale que nos aïeules maîtrisaient et que nos sociétés redécouvrent.

HEZEH pense que la sorcière incarne au mieux cette puissance. Figures aux visages multiples, les sorcières ont une longue histoire derrière elles. Elles viennent du monde entier, récoltant le plus souvent, leurs pouvoirs des miracles de la terre. On pourrait d’ailleurs penser qu’il y a autant de sorcières qu’il existe de femmes, et pour HEZEH, c’est la liberté, la relation à l’intime et à la spiritualité qui les réunit toutes.  Évidemment, il y a aussi la  connexion à soi, à l’autre, et à la nature. Finalement, on pourrait envisager que cette intuition, de tout temps caractérisée comme étant le sixième sens féminin, serait cette part de sorcellerie cachée en chacun.e de nous.

C’est pour tout cela que la sorcière sera la première collection d’exposition de HEZEH. Une mise à l’honneur de cette force du féminin. 

Les sorcières HEZEH sont féministes, modernes et sûres d’elles. Elles n’ont plus peur de révéler leurs pouvoirs intimes et sacrés et vont chercher ce qu’elles méritent, que ce soit en politique, dans leur vie professionnelle ou encore dans leur vie privée. Elles peuvent méditer le matin, négocier un contrat à midi et tirer les cartes le soir. 

 Et qui mieux que la formidable artiste photographe Lucie Bascoul pour mettre un visage sur ces sorcières contemporaines ? Son univers empli d’une grande poésie nous transporte dans une dimension onirique où la beauté est centrale. 

Lucie a été une évidence. Sa poésie, ses fortes valeurs féministes et sa compréhension des sorcières ont créé un clic immédiat entre nos deux univers. Cette série de photographies tend à montrer des femmes fortes renouant avec leur féminin et leur puissance. Ici il est question de contact avec sa spiritualité, de sororité, de féminisme et de nature.

Pièces disponibles

Voir tout